"Il n'y avait pas d'existence

 Il n'y avait pas de non-existence"

Nasadiya sukta, Rigveda 

 

L'Ayurvéda se base majoritairement sur le Sânkhya pour la compréhension de l'univers manifesté. Il existe six perspectives (shad darshan), six philosophies acceptées dont le yoga, le vedanta et le bouddhisme, mais l'évolution de l'Ayurvéda est basée principalement sur le Sânkhya, que nous introduisons ici.

 

Comprendre le Sânkhya est nécessaire à l'étude de l'Ayurvéda. L'Ayurvéda ce ne sont pas des tableaux de ce qu'on a le droit de manger ou des cures au Kerala. L'Ayurvéda est une méthode de compréhension de l'univers, de connaissance de soi et d'expérience de soi dans l'univers. Et cela commence par la base : qu'est-ce que l'univers ?

 

L'univers est la manifestation de l'Un. L'Un, l'unité, la singularité, un point unique, sans dimensions, préexistant, conscient. Cette unité s'est soudainement expandue. L'espace, le temps et la causalité ont pris forme dans cette expansion. Par duplication, comme le dédoublement des cellules, l'univers dont nous faisons l'expérience aujourd'hui est un stade de le progression de cette expansion.

 

Ce concept vous semble certainement très familier puisqu'il est aujourd'hui généralement accepté, c'est la théorie du Big Bang. Cette théorie de la science moderne, comme la relativité ou encore la physique quantique, est expliquée en détail dans les Védas, la sagesse de l'Inde antique. On nous explique ici comment, mais il existe un point essentiel qui reste à résoudre : pourquoi ? La beauté de cette sagesse réside aussi dans son non-dogmatisme ; on nous donne des points de vue et on nous invite à y réfléchir.

 

Selon le Sânkhya, l'Un est conscience : Purusha.

Il s'est dédoublé en son reflet : Prakruti.

Le champs d'observation engendré de Prakriti envers Purusha est la première expression de la Création : Mahad (Buddhi)

Mahad signifie suprême intelligence, ce qui met toute chose à sa juste place.

De la conscience vers la matière, la densité modèle l'individualité : Ahamkara

Ahamkara est ce qui sépare un individu d'un autre. Comme Prakruti, Ahamkar est un dédoublement. L'impression de séparation est une illusion. C'est une partie de l'Un en expansion.

De Ahamkara émergent les mahagunas : Sattva, Rajas et Tamas.

A cause de la formation d'un point de référence individuel (ahamkara), sattva rajas et tamas peuvent être perçus comme distinct mais ils sont un ensemble, sous différentes perspectives.

 

Pour expliquer le pourquoi de la Création, les maîtres passent par des métaphores :

 

- Gnaneshwar : L'Un voulait faire l'expérience de lui-même. Comme nous avons besoin d'un reflet pour nous regarder. alors il s'est dupliqué à l'identique. Prakruti est cette même conscience que l'Un, excepté sa croyance d'être différent de lui-même.

 

- Sri Sri Ravi Shankar : Entre l'Un et la Création est le même rapport qu'entre l'araignée et sa toile. L'araignée génère sa toile d'elle-même.

 

Et on retrouve cette idée dans les religions du Livre aussi :

 

- Islam : "J'étais un Trésor caché, j'ai voulu être connu ; c'est pourquoi j'ai créé les créatures afin qu'elles me connaissent."

 

- Judaisme : Tsimtsoum, le phénomène de contraction de Dieu dans le but de permettre l'existence d'une réalité extérieure à lui

Ayurvéda & Acupression

Soins et Bilans ayurvédiques

LUCIE JOÃO 

0695454730 - lucie.joao.relaxation@gmail.com

Espace Lantegia (1er étage, gauche)

5 chemin de Lantegia - 64122 Urrugne

A 20min de Biarritz et 25min de Bayonne.

  • Places Google Icône Noir
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Noir LinkedIn Icône
  • Places Google Icône Noir
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Noir LinkedIn Icône