Rechercher

Ramadan, préparer le jeûne

Mis à jour : févr 10

Comme tout jeûne, celui du mois de ramadan est plus bénéfique lorsqu'il est préparé et accompli consciemment. En occident moderne, nos corps sont habitués à l'abondance, voire à la sur-abondance. C'est la raison pour laquelle le jeûne nous est si favorable mais aussi la raison pour laquelle il est si difficile. Une bonne préparation le facilite et engendre de plus grands bienfaits.


Evidemment, je n'ai pas la prétention ici d'aborder les questions spirituelles et éthiques du mois de ramadan. Cet article est une humble contribution destinée à ceux qui cherchent des informations (rares en français) sur la préparation physique pour le jeûne.

Notre corps est une formidable création qui se régénère sans cesse. Son plus gros travail est de transformer ce dont nous le nourrissons, en nous-mêmes et en énergie. Une part importante de ce processus est l'élimination de ce qui n'est pas transformé, les déchets, par les selles, l'urine et la sueur. Or, aujourd'hui nous savons bien que nous suralimentons notre corps en terme de quantité d'abord, mais aussi en terme de toxines. Et sa capacité à transformer (agni) est généralement débordée.


Lorsque nous absorbons des choses que notre corps ne peut pas transformer, il les stocke. En ayurvéda, ce stock est appelé ama et c'est la source principale des maladies. Alors il est primordial dans la recherche de la santé optimale de se débarasser de ama (puis de ne plus en créer) et l'une des méthodes les plus efficaces est le jeûne.


Parce que lorsque nous arrêtons de le nourrir sans cesse, le corps a la capacité de transformer ce qu'il a stocké. Mais si nous continuons de remplir, remplir, remplir, il continue de stocker, stocker, stocker. C'est ainsi que le jeûne est un grand cadeau pour notre santé : le corps libéré de son approvisionnement peut s'attaquer aux stocks. C'est un grand ménage de printemps, un désencombrement, une libération de l'espace et une optimisation des ressources.


Seulement, beaucoup d'entre nous en avons fait l'expérience, ce nettoyage peut engendrer des réactions comme des migraines, de la fatigue, des vertiges, des malaises, des crampes, etc. Cela n'est pas néfaste, car généralement ce sont des manifestations des toxines qui étaient bien cachées quelque part et qui sont remises en circulation dans l'organisme pour pouvoir être traitées. Mais comme ce n'est pas très agréable non plus, nous pouvons les éviter en initiant le nettoyage avant la période de jeûne. Cela signifie :


Éliminer de votre alimentation


- Les stimulants : café, thé, cigarettes, alcools, cannabis

- Les aliments raffinés et le sucre blanc

- Les aliments frits, et les huiles raffinées en général

- Les produits animaux (le plus possible)


Privilégier


- Les fruits et légumes frais, bio, locaux

- Les céréales complètes

- Les épices douces

- Les bonnes combinaisons alimentaires


Vient ensuite la question de la faim ! Oui, vous avez déjà une alimentation saine tout ça tout ça mais pendant Ramadan vous avez faaaaaaaaiiiiiiiim !!!! Pas de panique, cela aussi ça se prépare.


D'abord, évitez avant et pendant le jeûne tout ce qui est piquant, frit ou acide. Ce sont vos ennemis dans le combat contre la faim, éliminez-les ! Ensuite, en cas de crise, pratiquez la respiration Shitali : formez une paille avec votre langue, inspirez par la bouche, expirez par le nez, répétez une dizaine de fois.


Mais avant tout ça, et pour éviter le combat, apprenez à dompter votre appétit. Cela passe par l'observation et la connaissance de soi. Nous sommes tous uniques et notre appétit se manifeste de différentes manières, et il disparaît aussi de différentes manières. Essayez pendant ce mois de préparation de pratiquer la faim. C'est par la pratique qu'on maîtrise son art ! Essayez d'écouter votre corps et d'identifier ses besoins réels, ses envies, ses addictions, ses blagues et ses ruses. Commencez par manger uniquement lorsque vous ressentez la faim physiquement. Puis doucement, en vous observant, apprenez à ralentir votre réponse au besoin. Ne mangez pas tout de suite, voyez si cela passe. Restez sereins, ce n'est pas encore Ramadan et vous pourrez manger si besoin. Mais accordez-vous cette pause pour observer la réaction de votre corps. A force d'exercices, la faim passera la plupart du temps. Quand elle ne passe pas, mangez et recommencez.


Et la soif, on en parle ?! La soif s'éduque aussi, voire elle se maîtrise très bien lorsque la faim est domptée. L'idéal, avant-pendant-après le jeûne et tout le temps, est de boire la majorité de notre besoin en eau le matin au réveil. Après vous être brossé les dents, buvez de l'eau chaude (sans thé, tisane, café, juste de l'eau). Chaque jour, augmentez le volume d'eau matinal et diminuer le reste de la journée. Ça vous évitera aussi de vous lever pour faire pipi !!


Pour la petite histoire, je suis tombée malade pendant le mois de ramadan il y a quelques années et j'ai depuis une phobie du jeûne et de la faim en général. Comme beaucoup de pitta, je pensais que si je n'alimentais pas mon feu digestif il allait me brûler. Puisqu'il l'avait déjà fait ! Mais aujourd'hui j'ai compris que je peux maîtriser mon feu en l'éduquant et en veillant sur lui.


J'espère que cela vous aidera à passer un excellent mois de ramadan et que toute cette énergie gagnée dans la bataille du corps sera votre alliée dans la bataille du mental.


Namastê ! Salam !

Ayurvéda & Acupression

Soins et Bilans ayurvédiques

LUCIE JOÃO 

0695454730 - lucie.joao.relaxation@gmail.com

Espace Lantegia 

5 chemin de Lantegia - 64122 Urrugne

A 20min de Biarritz et 25min de Bayonne.

  • Places Google Icône Noir
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Noir LinkedIn Icône
  • Places Google Icône Noir
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Noir LinkedIn Icône